Skip to content

Notre rapport à l’environnement

Le développement durable par la prise de conscience

Nous sommes parfaitement conscients que la population locale et l’environnement naturel des régions cibles constituent des éléments décisifs pour nous et nos hôtes. Nous souhaitons, dans la mesure du possible, prendre en compte les intérêts de la population locale, respecter son autonomie et sa culture et tout faire pour réduire autant que possible l’impact sur l’environnement. Nous nous engageons en faveur d’auberges de jeunesse et de programmes de loisirs écologiques et respectueux du paysage.

Auberge de Jeunesse Saint-Moritz

Les auberges de jeunesse posent les jalons d’une exploitation écologiquement responsable dès leur construction. Labelisées Minergie, elles consomment peu d’énergie, sont construites en matériaux écocompatibles et sont chauffées avec des énergies renouvelables (soleil, bois, récupération thermique). Le courant électrique est fourni depuis des années à 100% par l’hydraulique. Grâce au label ibex fairstay, les efforts sont poursuivis avec la même incidence au niveau de l’exploitation, pour les achats, pour éviter le gaspillage alimentaire, pour le recyclage des déchets et bien plus encore.

Performances écologiques

Les possibilités d’éviter et de réduire les émissions de CO2 et la consommation énergétique pour la chaleur, l’électricité et l’eau sont systématiquement exploitées depuis le milieu des années 1990. Durant l’année sous revue, des variations anormalement élevées des valeurs-clés ont été enregistrées en raison de la pandémie et de la forte baisse d’hôtes qui en a résulté. Alors que les indicateurs au mètre carré ont enregistré une baisse historique (chaleur), les indicateurs liés aux nuitées (électricité, eau) ont augmenté.

Électricité, eau et compensation du CO2 des hôtes

Consommation de courant par nuitée (kWh)

Consommation d’eau par nuitée (litres)

Quote-part des nuitées compensées, en %

Réduction de la charge de CO2 spécifique (chauffage mazout/gaz)

La convention d’objectifs avec l’Agence de l’énergie pour l’économie (AEnEC) a pu être menée à bien pour la deuxième période (2013 à 2020) également. L’objectif convenu avec l’AEnEC pour 2020 de 16,6 tonnes de CO2 par mètre carré a clairement été atteint avec 12,4 tonnes. En 2020, les émissions spécifiques de CO2 pour le chauffage ont pu être réduites de 63.3% par rapport à l’an 2000 (année précédente : 58.5%).

Ces sujets pourraient aussi vous intéresser